Formule 1 : l'usine Red Bull cambriolée, une soixantaine de trophées dérobés

Le pilote allemand de l\'écurie Red Bull Sebastian Vettel, le 23 novembre 2014 lors du Grand Prix d\'Abou Dhabi (Emirats Arabes Unis).
Le pilote allemand de l'écurie Red Bull Sebastian Vettel, le 23 novembre 2014 lors du Grand Prix d'Abou Dhabi (Emirats Arabes Unis). (TOM GANDOLFINI / AFP)

Le directeur de l'équipe, couronnée au Mondial pilotes et constructeurs de 2010 à 2013, s'est dit "dévasté".

L'un de plus beaux palmarès de la Formule 1 s'est volatilisé. Des malfaiteurs ont attaqué à la voiture-bélier l'usine Red Bull à Milton Keynes (Royaume-Uni) dans la nuit du vendredi au samedi 6 décembre, avant de dérober une soixantaine de coupes exposées dans la salle des trophées. Un groupe d'environ six personnes a utilisé un 4x4 pour défoncer l'entrée des locaux avant de l'utiliser, ainsi qu'une autre voiture, pour repartir avec le butin. Aucun membre du personnel chargé de surveiller le site n'a été blessé, rapporte la BBC (article en anglais).

Sur place, c'est la consternation. "Nous sommes évidemment dévastés par ce gros cambriolage, qui a vu les assaillants conduire un véhicule dans l'entrée et voler plus de soixante trophées qui ont nécessité des années et un dur travail pour s'accumuler", a déclaré Christian Horner, directeur de l'équipe.

Les motivations des voleurs en question

"Au-delà la nature agressive du vol, nous sommes perplexes quant à la motivation des auteurs", a-t-il ajouté. "La valeur pour l'équipe est bien sûr extraordinairement élevée (…) mais leur valeur intrinsèque est faible (...), et le bénéfice minime pour des gens de l'extérieur. De surcroit, beaucoup de ces trophées exposés étaient des répliques."

La police locale a lancé un appel à témoins pour identifier les malfaiteurs. Selon Horner, les deux véhicules "sont susceptibles de porter des plaques d'immatriculation étrangères".