F1 : à Monaco, Charles Leclerc va courir le Grand Prix qu'il voyait passer sous ses fenêtres quand il était gamin

Charles Leclerc avant le Grand Prix de Monaco, le 25 mai.
Charles Leclerc avant le Grand Prix de Monaco, le 25 mai. (ANDREJ ISAKOVIC / AFP)

Le Grand Prix de Formule 1 de Monaco s'élancera dimanche. Sur la ligne de départ, cette année, Charles Leclerc, jeune pilote né à Monaco. 

Sur la grille de départ, dimanche 27 mai, un jeune pilote va courir son premier Grand Prix de Monaco. Pourtant, il ne découvrira pas les rues de la Principauté : Charles Leclerc y est né, il y a 20 ans. Et il espère bien en profiter pour marquer les esprits.

Une première à domicile

À Monaco, Charles Leclerc est chez lui. Ici, la presse l'affiche en première page avec le titre de "jeune talent monégasque". Il y a deux ans, il est sacré champion du monde en GP3 Series. Rebelote l'an dernier en Formule 2. Après ces deux saisons dans les deux antichambres de la Formule 1, il devient pilote essayeur pour Ferrari, Haas ou Sauber.

Cette première chez lui, à domicile, c'est forcément un moment très particulier pour lui : "Ça va vraiment être quelque chose de spécial pour moi, c'est un week-end que j'attends depuis toujours, en espérant un jour faire partie de ces pilotes-là".

Charles Leclerc a toujours habité tout près du circuit. "Depuis tout petit, je regarde le Grand Prix". L'appartement qu'il occupait enfant avec sa mère donnait sur la sortie du premier virage, à Saint-Dévote. L'actuel est tout près de la ligne droite de départ et d'arrivée.

Mais même s'il connaît les rues de Monaco par cœur, en F1, ça ne sert à rien. "Absolument à rien ! " selon lui.

Quand je fais le circuit dans une voiture de course, je ne reconnais pas la ville dans laquelle j'ai grandiCharles Leclerc, pilote de F1

Pilote titulaire pour Alfa Romeo-Sauber cette année, Charles Leclerc a déjà fait des étincelles : cinq Grands Prix disputés, aucun abandon, une 6e place à Bakou, une 10e à Barcelone. Le directeur de l'écurie, Frédéric Vasseur, estime que le jeune monégasque peut tout à fait réussir chez lui, à condition de maîtriser ses émotions. "Il a énormément de sollicitations. Emotionnellement, la première en F1 à Monaco ce n'est pas forcément la plus simple. Il prend ça par le bon bout, il prend ça calmement", affirme-t-il.

Le protégé de Jules Bianchi

Charles Leclerc a débuté sur le circuit de Brignoles dans le Var. Il était très proche de Jules Bianchi ainsi que de sa famille. C'est d'ailleurs l'ancien pilote de F1, décédé il y a trois ans, qui l'a protégé et recommandé avant que le Monégasque ne gravisse les échelons. Charles Leclerc qui a également perdu son père l'an dernier, espère bien briller ce week-end, sur ses terres. 

"Un week-end que j'attends depuis toujours", Charles Leclerc, pilote de F1 monégasque au micro de Jean-Pierre Blimo
--'--
--'--