Drone, chariots automatiques, tablettes numériques... L'usine Renault visitée par Emmanuel Macron est la plus compétitive de France

Une ligne de montage de l\'usine Renault de Maubeuge.
Une ligne de montage de l'usine Renault de Maubeuge. (ISABELLE RAYMOND / RADIO FRANCE)

Le site Renault de Maubeuge bat des records de productivité. Cité en exemple, il est visité par Emmanuel Macron jeudi.

Emmanuel Macron poursuit son "itinérance mémorielle" sur les traces de la Grande Guerre, avec notamment la visite de l’usine Renault de Maubeuge, jeudi 8 novembre. Cette visite du président de la République ne doit rien au hasard : cette usine est citée en exemple par le constructeur automobile, car c'est celle qui affiche le taux de productivité le plus élevé de ses 12 sites français.

L'usine peut se targuer du record de près de 100 voitures fabriquées par salarié et par an. Des Kangoo, surtout, notamment électriques, des Citan aussi, pour Mercedes. Olivier Silva, le directeur du site de Maubeuge, fait visiter les locaux : "Le département montage, c'est là où on va équiper le véhicule de toutes les pièces." Les pièces arrivent ensuite jusqu’à la ligne de montage, à bord de petits chariots qui se déplacent tout seuls sur des rails. "Sur ces chariots, les boîtes sont préparées pour les véhicules et les opérateurs vont simplement prendre des pièces de boîtes préparées et les monter dans le véhicule. Cela évite des erreurs de montage", explique Olivier Silva.

D'un "simple morceau de papier" à la tablette numérique

Moins d’erreurs, moins de déplacements également pour les chefs d’unités qui contrôlent les lignes de montage une tablette numérique à la main : "Quand l'opérateur rencontre un souci, ça émet un appel dessus directement. Je me dirige à son poste, une fois le défaut retouché, je vais le classifier, ça me permet d'avoir une traçabilité du défaut. Avant c'était simplement un morceau de papier", décrit l'un d'entre eux.

 Près de 100 voitures sont fabriquées par salarié et par an dans cette usine de Maubeuge.
 Près de 100 voitures sont fabriquées par salarié et par an dans cette usine de Maubeuge. (ISABELLE RAYMOND / RADIO FRANCE)

Il y a quelques mois, l’usine faisait l’acquisition d’un drone. Très pratique pour faire des inventaires, selon Sébastien Habault, chargé de la logistique : "On n'a plus besoin de monter dans des nacelles pour faire des inventaires dans les palettiers, qui peuvent monter à 15 ou 20 mètres. On utilise ce drone et en quelques heures, on fait des centaines et des centaines d'inventaires." Mais non, l’usine 4.0 ne détruit pas d’emplois, promet Renault. La preuve, 300 personnes ont été embauchées en trois ans à Maubeuge.

Renault a par ailleurs annoncé jeudi qu'il allait produire en France de nouveaux véhicules utilitaires. D'une part, à Maubeuge seront construits des Nissan NV250, des utilitaires légers basés sur le modèle Kangoo. D'autre part, le nouveau fourgon Mitsubishi, basé sur le Renault Trafic, sera assemblé à Sandouville (Seine-Maritime).

Vous êtes à nouveau en ligne