Coup d'envoi des 24 Heures du Mans sous les yeux de François Hollande

(Après Vincent Auriol et Georges Pompidou, François Hollande est le troisième président de la République à se déplacer aux 24 Heures du Mans © Maxppp)

C'est parti pour les 24 Heures du Mans. Le coup d'envoi de la course d'endurance automobile a été donné à 15h ce samedi. Pour l'occasion, François Hollande avait fait le déplacement. Une visite historique, après celles de Vincent Auriol et de Georges Pompidou, mais sous les huées de nombreux spectateurs.

C'est à 15h samedi et sous le soleil que pas moins de 55 bolides ont pris le départ des 24 Heures du Mans. Et,  fait assez rarissime pour être souligné, le président de la République avait fait le déplacememnt. En 83 éditions, c’est seulement la troisième visite présidentielle dans l’histoire de la course d'endurance automobile du Mans, après celle de Vincent Auriol en 1949 et de Georges Pompidou en 1972.

François Hollande a qualifié "d'événement mondial " la course d'endurance automobile du Mans, qui attend tout le week-end plus de 250.000 spectateurs. Il a également  souligné son rôle "stratégique " de "centre de recherches pour les technologies du futur ". "Les 24 Heures du Mans c’est aussi un lieu, un laboratoire, un centre de recherches même pour les technologies du futur ", a-t-il déclaré.

Avant le départ de la course, le chef de l'Etat est notamment passé sur les stands d'Alpine, filiale de Renault qui a prévu de commercialiser en 2016 ou 2017 un nouveau modèle fabriqué dans son usine historique à Dieppe, et de Toyota, marque bien implantée en France. François Hollande l'affirme, l'avenir du secteur auto s'écrit au Mans.

Pour François Hollande, les 24 Heures du Mans ne sont pas qu'un rendez-vous de passionnés.
--'--
--'--

Une visite historique donc qui aura duré quatre heures, marquée aussi par des sifflets venus des tribunes. François Hollande a été sifflé, et même hué, par des spectateurs pendant qu'il remontait la ligne droite des stands, entre celui de Toyota et celui d'Audi.

►►► A LIRE AUSSILe Président aux 24 Heures du Mans

Vous êtes à nouveau en ligne