Un homme atteint de dystrophie musculaire termine le marathon de Chicago en 17 heures

Maickel Melamed, le Vénézuélien de 38 ans qui a fini le marathon de Chicago (Etats-Unis) en près de 17 heures, alors qu\'il s\'approchait de la ligne d\'arrivée, le 13 octobre 2013.
Maickel Melamed, le Vénézuélien de 38 ans qui a fini le marathon de Chicago (Etats-Unis) en près de 17 heures, alors qu'il s'approchait de la ligne d'arrivée, le 13 octobre 2013. (KEN HERZLICH / AP / SIPA)

"Si vous en rêvez, faites en sorte que cela se produise", a déclaré Maickel Melamed, un Vénézuélien de 38 ans.

Le marathon de Chicago (Illinois, Etats-Unis) s'est couru dimanche 13 octobre. Le vainqueur, le Kényan Dennis Kimetto, l'a couru en 2h43 et 45 secondes. Mais ce n'est pas lui qui a marqué la course. A l'autre extrêmité du classement, il y a Maickel Melamed, un Vénézuélien atteint de dystrophie musculaire, "une maladie neuromusculaire qui atrophie les muscles dans l’organisme", indique Slate.fr. Il a parcouru les 42 kilomètres en 16 heures et 46 minutes, rapporte la version québecquoise du Huffington Post.

Une centaine de personnes l'ont applaudi lors de son arrivée alors que le chronomètre était éteint et que les rues étaient rouvertes au public. "Si vous en rêvez, faites en sorte que cela se produise", a-t-il lancé. Venir à bout de cette épreuve est une énorme victoire pour cet homme de 38 ans. "A sa naissance, les docteurs disaient qu’il ne pourrait jamais marcher", précise Slate.fr.