DIRECT. Scandale dans l'athlétisme : la Russie estime "infondées" les accusations de dopage envers ses athlètes

Les athlètes russes Mariya Savinova (G), championne olympique du 800 m, et Ekaterina Poistogova (D), aux JO de Londres, le 11 août 2012. L\'Agence mondiale antidopage demande leur suspension à vie.
Les athlètes russes Mariya Savinova (G), championne olympique du 800 m, et Ekaterina Poistogova (D), aux JO de Londres, le 11 août 2012. L'Agence mondiale antidopage demande leur suspension à vie. (FRANCK FIFE / AFP)

L'Agence mondiale antidopage a accusé Moscou d'avoir mis en place un système de dopage organisé.

La Russie a jugé "infondées" les accusations de dopage de l'Agence mondiale antidopage (AMA) envers ses athlètes, mardi 10 novembre. La veille, l'AMA avait accusé Moscou d'avoir mis en place un système de dopage organisé, et demandé sa suspension de toutes les compétitions sportives.

L'AMA a demandé lundi la suspension de la Russie de toutes les compétitions sportives, en raison de multiples infractions. L'agence accuse notamment Moscou d'avoir mis en place un système de dopage organisé et d'avoir "saboté" les JO 2012 de Londres en raison de la présence d'athlètes ayant pris des stimulants.

La Fédération russe d'athlétisme a annoncé mardi qu'elle comptait soumettre des "mesures concrètes" à la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), afin d'éviter la suspension de ses athlètes. "Nous sommes prêts à former un solide partenariat stratégique avec l'IAAF", a indiqué la Fédération russe.

Le Kremlin rejette les accusations contre ses athlètes. "Jusqu'à ce que des preuves soient présentées (...), il sera difficile d'accepter ces accusations ; elles sont totalement dénuées de fondement", a déclaré mardi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à la presse.

Vous êtes à nouveau en ligne