Russie : l'athlète suédoise Emma Green renonce à son vernis arc-en-ciel contre la loi homophobe

Les mains de la sauteuse en hauteur sudéoise Emma Green-Tregaro, le 17 août 2013 à Moscou (Russie). 
Les mains de la sauteuse en hauteur sudéoise Emma Green-Tregaro, le 17 août 2013 à Moscou (Russie).  (ADRIAN DENNIS / AFP)

La sauteuse en hauteur a repeint ses ongles en rouge pour la finale après que la Fédération internationale a considéré qu'il s'agissait d'une violation du règlement.

Elle a du céder. En pleine polémique autour du vote d'une loi russe interdisant la "propagande" homosexuelle sous peine d'amende et de prison, Emma Green avait affiché son soutien au mouvement gay et lesbien en vernissant ses ongles aux couleurs du drapeau de l'arc-en-ciel. Pour la finale, samedi 17 août, la sauteuse en hauteur suédoise avait opté pour du vernis rouge. Conséquence d'une décisions de la Fédération internationale d'Athlétisme, qui a considéré qu'il s'agissait d'une violation du règlement.

"Nous avons été contactés de façon informelle par l'IAAF, pour nous dire qu'il s'agissait par définition d'une violation aux règlements. Nous en avons informé nos athlètes", a déclaré Anders Albertsson, secrétaire général de la Fédération suédoise. Et dajouter : "Le code de conduite est clair, le règlement ne permet aucune déclaration commerciale ou politique durant la compétition." 

Deux jours plus tôt, la jeune femme avait été critiquée par la future "maire" du village olympique des JO de Sotchi, la perchiste russe Yelena Isinbayeva. "Les hommes vivent avec les femmes, les femmes avec les hommes", avait-elle notamment asséné avant de se reprendre, face au tollé suscité par ses propos

Vous êtes à nouveau en ligne