Oscar Pistorius sera libéré de façon anticipée le 20 octobre

Oscar Pistorius le 13 mai 2014, à Pretoria (Afrique du Sud).
Oscar Pistorius le 13 mai 2014, à Pretoria (Afrique du Sud). (DANIEL BORN / AFP)

Le champion paralympique a été condamné à cinq ans de prison pour avoir tué par balles sa compagne, Reeva Steenkamp, la nuit de la Saint-Valentin, en 2013, à Pretoria (Afrique du Sud).

Il pourra sortir de prison le 20 octobre. Le champion paralympique Oscar Pistorius, condamné à cinq ans de prison pour avoir tué par balles sa compagne, à Pretoria, la nuit de la Saint-Valentin en 2013, sera libéré de façon anticipée, annonce jeudi 15 octobre la commission des libérations anticipées d'Afrique du Sud.

La commission a pris en compte tous les éléments, y compris le rapport sur le condamné, les directives de la commission d'appel et les indications de la famille de la victime, Reeva Steenkamp.

Son procès en appel prévu le 3 novembre

La loi sud-africaine permet aux condamnés pour homicide involontaire de sortir après avoir purgé un sixième de leur peine. Oscar Pistorius était donc, en théorie, libérable depuis le 21 août. La commission des libérations anticipées s'était prononcée en juin pour cette libération, mais à la dernière minute, le ministère de la Justice s'y était opposé.

Les conditions de la libération anticipée du champion paralympique n'ont pas encore été dévoilées. L'ancien athlète devrait, selon toutes probabilités, être confiné à son domicile plusieurs heures par jour et être soumis à des travaux d'intérêt général. Oscar Pistorius n'est pourtant pas au bout de ses ennuis judiciaires. Son procès en appel, à la demande du ministère public, est fixé au 3 novembre.

Vous êtes à nouveau en ligne