Mondiaux d'athlétisme : la déroute des Français

france 3

Les jours se suivent et se ressemblent pour les athlètes français aux Mondiaux d'athlétisme de Doha (Qatar), qui se terminent dimanche 6 octobre.

Mélina Robert-Michon est perplexe. La vice-championne olympique, brillante lors des qualifications, est complètement passée à côté de la finale mondiale, vendredi 4 octobre, à Doha (Qatar). Elle termine finalement 10e. "Je suis une compétitrice, donc j'avais forcément envie de faire mieux que ça. J'ai beaucoup de déception, mais je n'oublie pas que j'ai repris l'entraînement il y a tout juste an", explique la lanceuse de disque, qui a donné naissance à sa deuxième fille en juin 2018.

Deux médailles et beaucoup de déception

Les leaders de l'équipe de France ont été défaillants lors de ces championnats du monde : Renaud Lavillenie, recordman du monde du saut à la perche, a été éliminé lors des qualifications. Kévin Mayer, lui, a été contraint à l'abandon après une blessure. Samedi 5 octobre, le compteur français reste bloqué à deux médailles : le bronze de Pascal Martinot-Lagarde sur 110 m haies et l'argent de Quentin Bigot au lancer de marteau. Il reste encore des espoirs de médaille, notamment sur le relais 4x10 m. L'équipe de France masculine s'est qualifiée pour la finale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne