EN IMAGES. Malaises, abandons en série, brancards... Le calvaire des athlètes dans la chaleur des Mondiaux de Doha

Au Qatar, beaucoup de concurrents n'ont pas vu la ligne d'arrivée. La faute à une chaleur suffocante et un taux d'humidité qui rend l'air irrespirable. 

Elle est là, le regard hagard, assise dans un fauteuil roulant, poussée par un organisateur. L'Italienne Giovanna Epis est à bout. Vidée. Ailleurs. Elle vient d'abandonner le marathon féminin des Mondiaux d'athlétisme de Doha, samedi 28 septembre. Elle n'est pas la seule : 28 des 68 partantes ont fini par dire stop. La faute aux 32 degrés et 72% d'humidité qui régnait dans le ciel de la capitale qatarie au moment du coup de canon.

L'écrasante chaleur, c'est l'autre adversaire que doivent affronter les compétiteurs, notamment ceux qui pratiquent le fond. "Un jeu de massacre", s'insurgent quelques-uns. "On nous prend pour des cons !", s'emporte le Français Yohann Diniz, qui n'est pas allé au bout du 50 km marche, dont il était pourtant tenant du titre. "J'ai promis à ma famille que je rentrerais sain et sauf, j'ai tenu ma promesse en abandonnant, déclarera pour sa part le Slovaque Matej Toth, champion olympique de la discipline. J'avais concouru à Osaka, où j'avais connu les conditions les plus difficiles de ma carrière. Mais ici, c'est comme s'il n'y avait pas d'air à respirer." Franceinfo revient en images sur le calvaire que vivent de nombreux athlètes lors de ces championnats du monde.

110
L'Ukrainien Maryan Zakalnytskyy reçoit de l'aide médicale sur le 50 km marche, le 29 septembre 2019, lors des championnats du monde d'athlétisme de Doha (Qatar). MUSTAFA ABUMUNES / AFP
210
La marathonienne tchèque Marcela Joglova ne lâche pas son éponge.  IBRAHEM ALOMARI / REUTERS
310
L'athlète tchèque Diana Mezulianikova s'effondre au sol pendant sa série du 800 m. ALEKSANDRA SZMIGIEL / REUTERS
410
Le Canadien Brendan Boyce a opté pour le casque réfrigéré pour faire face à la chaleur sur le 50 km marche. ALEKSANDRA SZMIGIEL / REUTERS
510
Boire de l'eau, toujours. Le thermomètre indique 32 degrés et le taux d'humidité est de 72% dans le ciel de Doha. GRIGORY SYSOEV / SPUTNIK
610
Un médecin demande de l'aide pour prendre en charge un athlète épuisé. ALEKSANDRA SZMIGIEL / REUTERS
710
L'Italienne Giovanna Epis est en pleurs. A son tour, elle abandonne lors du marathon.  ANKE WAELISCHMILLER/SVEN SIMON / SVEN SIMON
810
L'Italien Michele Antonelli à l'agonie sur la fin du 50 km marche. IBRAHEM ALOMARI / REUTERS
910
Le Néo-Zélandais Quentin Rew franchira la ligne d’arrivée du 50 km marche à la 11e place. A 26 minutes de sa meilleure performance de l’année. ALEKSANDRA SZMIGIEL / REUTERS
1010
L'Equatorienne Rosa Chacha n'en finit plus de boire. Malgré tout, elle ne terminera pas son marathon. DYLAN MARTINEZ / REUTERS
Vous êtes à nouveau en ligne