Dopage et corruption dans l'athlétisme : un médecin français impliqué ?

(© MaxPPP)

Au lendemain des révélations de l'Agence mondiale antidopage, la police a saisi une importante somme d'argent au domicile du médecin Français Gabriel Dollé, un proche de Lamine Diack, l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme.

Le docteur Gabriel Dollé était au cœur du système. Il avait la responsabilité de la lutte anti-dopage à la fédération internationale d’athlétisme jusqu’en décembre 2014. Le Français a quitté son poste à la suite de premières révélations, notamment du reportage diffusé par la télévision allemande ARD.

Proche de Lamine Diack, Gabriel Dollé a été mis en examen mercredi dernier par le juge Renaud Van Ruymbeke pour corruption passive. En même temps qu’Habib Cissé, ancien conseiller juridique de l’IAAF, la Fédération Internationale d'Athlétisme.  D’après une source judiciaire, les policiers chargés de l’enquête ont mis la main sur 87.000 euros en liquide lors de la perquisition de son domicile situé sur la Côte d’Azur.

Aujourd'hui, la fédération française refuse de commenter l’implication présumée du médecin. "Je suis attaché à la présomption d’innocence" rappelle son président Bernard Amsalem.

A LIRE AUSSI ►►► L'Agence mondiale antidopage juge les JO de Londres "sabotés" et accuse la Russie