Procès de Lamine Diack : cette affaire "révèle ce qu'est devenu le sport mondialisé et ses travers les plus noirs", selon un spécialiste de la géopolitique du sport

L\'ancien patron de l\'athlétisme mondial, Lamine Diack, arrive au tribunal correctionnel de Paris, le 8 juin 2020.
L'ancien patron de l'athlétisme mondial, Lamine Diack, arrive au tribunal correctionnel de Paris, le 8 juin 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)

"Le sport aujourd'hui, par son importance, connaît les mêmes travers qu'on a pu retrouver, par exemple dans l'armement", a estimé lundi 8 juin sur franceinfo Jean-Baptiste Guégan, spécialiste de la géopolitique du sport.

"Les stratégies de corruption et d'enrichissement personnel qui ont été mises au jour témoignent aussi de ce qui est devenu le business du sport", estime lundi 8 juin sur franceinfo Jean-Baptiste Guégan, enseignant en géopolitique du sport. Le procès de Lamine Diack, patron de l'athlétisme mondial de 1999 à 2015, et de cinq autres acteurs, a démarré lundi à Paris. Ils sont soupçonnés d'avoir établi un pacte de corruption pour protéger des athlètes russes dopés.

franceinfo : Ce procès se penche sur des cas de dopages étouffés dans l'athlétisme russe. Il y a aussi de l'enrichissement et de l'argent détourné via des contrats de sponsoring au plus haut niveau du sport. C'est une affaire emblématique ?

Jean-Baptiste Guégan : C'est une affaire qui révèle toutes les dimensions qu'a pu prendre le sport business aujourd'hui. A la fois ce qu'il représente pour les États, ce qui explique l'interventionnisme russe, mais aussi ce que ça peut représenter en termes d'argent. C'est-à-dire que les stratégies de corruption et d'enrichissement personnel qui ont été mises au jour témoignent aussi de ce qu'est devenu le business du sport. On parle de sommes qui dépassent les millions d'euros et qui impliquent des circuits internationaux. Donc ça révèle ce qu'est devenu le sport mondialisé, mais aussi ses travers les plus noirs.

Il est extrêmement rare qu'un si haut dirigeant du sport mondial comparaisse devant la justice. Lamine Diack est aujourd'hui très âgé, mais il a régné sur l'athlétisme mondial pendant plus de 15 ans. En quoi est-ce important que ce procès ait lieu ?

Ce procès est important pour plusieurs choses. D'abord, ça va permettre de faire émerger une vérité, de permettre à la justice de marquer le coup et d'éviter que ce type de stratégie, de corruption, de détournement et de perversion du sport ne se poursuive. Après, en attente d'une condamnation éventuelle, la présomption d'innocence s'applique.

Ce qui va être important avec ce procès, c'est aussi de montrer qu'aujourd'hui, on est capable d'aller menacer les gens qui sont à la tête des institutions les plus importantes.Jean-Baptiste Guégan, spécialiste de la géopolitique du sportsur franceinfo

Et donc le sport, qui se pensait apolitique et dans certaines fédérations, au-dessus des États et de leur justice, est peut-être en train de revenir à une norme. C'est-à-dire que chaque citoyen est devant sa juridiction nationale ou dans la juridiction qui s'applique en situation de devoir rendre des comptes. La Fifa a été l'autre exemple sur ce sujet.

On a vu dans d'autres sports, des tentatives ou des soupçons de corruption, au moins ces dernières années ?

Malheureusement, ce qui se passe dans le monde du sport aujourd'hui correspond à ce qu'on a pu voir à certains moments dans le monde des affaires. Toutes les "leaks" ces dernières années nous ont renvoyés vers les pratiques des firmes transnationales, vers des pratiques d'évasion fiscale, de corruption dans d'autres domaines. Le sport aujourd'hui, par son importance, connaît les mêmes travers qu'on a pu retrouver, par exemple dans l'armement. Ça montre l'importance du sport, mais ça montre aussi le travail qu'il reste à mettre en œuvre pour qu'il soit véritablement apolitique. Et puis, surtout, pour que la désignation des pays organisateurs, la pratique des athlètes, les politiques publiques des Etats soient vertueuses et correspondent à l'idéal olympique. C'est-à-dire que tout le monde puisse partir avec des chances égales au moment de prendre part à la compétition.

Vous êtes à nouveau en ligne