JO 2016 : le relais 4x100m féminin russe perd son titre olympique pour dopage

France 3

Huit ans après les Jeux de Pékin (Chine), une médaille d'or vient de changer de mains. Le CIO a annoncé hier, mardi 16 août, le contrôle positif aux stéroïdes de la Russe Yulia Chermoshanskaya aux JO de 2008.

La Russie a dû rendre une de ses médailles et la Belgique récupère la précieuse récompense. La médaille d’or du relais russe sur le 4x100m en athlétisme a été retirée aux Russes. "On en est 2008 quand les Russes disputent le relais 4x100m. Elles remportent l'épreuve mais il y a quelques mois, le CIO décide de faire réanalyser des échantillons prélevés en 2008. Le verdict tombe : l'une des relayeuses russes était bien dopée au moment de son épreuve", explique Manon Bougault, envoyée spéciale à Rio de Janeiro (Brésil).

98 athlètes contrôlés positifs

Le CIO a décidé de faire réanalyser plus de 1 000 échantillons prélevés à Londres et à Pékin et 98 athlètes ont été contrôlés positifs. "La course entre les tricheurs et les chercheurs de la lutte anti-dopage est loin d'être terminée", conclut la journaliste. Le 9 août, le CIO avait déjà indiqué que l'Ukrainien Oleksandr Pyatnytsya, vice-champion olympique à Londres en 2012 au javelot et contrôlé positif, avait été disqualifié et devrait rendre sa médaille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne