Violeurs de "la Meute" : la rue se mobilise en Espagne

FRANCE 2

35 000 personnes sont descendues dans la rue à Pampelune (Espagne) afin de protester contre une décision de justice. Les manifestants s'insurgent de la requalification en "abus sexuel" de ce qu'ils estiment être un viol, commis en 2016 par cinq hommes se surnommant eux-mêmes "la Meute", sur une jeune femme de 18 ans.

La colère est vive en Espagne. Depuis trois jours, des milliers d'individus s'insurgent de la requalification en "abus sexuel" de ce qu'ils estiment être un viol. À Pampelune (Espagne), 35 000 personnes, principalement des femmes, sont descendues dans la rue au slogan de : "Ce n'est pas un abus sexuel, c'est un viol".

Une version espagnole de Me Too

Pour rappel, une bande de cinq hommes, qui se faisaient appeler "la Meute", ont abusé d'une jeune femme de 18 ans en 2016, lors des fêtes de Pampelune.  Elle avait bu et n'avait pas manifesté son désaccord. Tous les cinq ont une relation sexuelle avec elle. L'acte a été requalifié d'abus sexuel par la cour de justice. Les hommes ont écopé de neuf ans de prison chacun au lieu des 22 ans qu'ils encouraient. Un scandale pour les manifestants, qui tentent de lancer une version espagnole de #MeToo. #Cuentalo exhorte ainsi les femmes à parler et à se livrer sur les réseaux sociaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne