Violences conjugales : le 3919 sera permanent "d'ici la fin de l'année"

Une écoutante de la plate-forme téléphonique du 3919 s\'entretient avec une personne au téléphone, le 20 mai 2010 à Paris.
Une écoutante de la plate-forme téléphonique du 3919 s'entretient avec une personne au téléphone, le 20 mai 2010 à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

C'est ce qu'a assuré dimanche la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

Le numéro d'appel 3919 pour les femmes victimes de violences conjugales sera ouvert 24 heures sur 24 et sept jours sur sept "d'ici à la fin de l'année", a assuré dimanche 8 mars la secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes/Hommes, Marlène Schiappa.

Interrogée sur le plateau de BFMTV sur cette promesse faite fin novembre, à l'issue du "Grenelle contre les violences conjugales", Marlène Schiappa a expliqué que l'extension des horaires de ce service correspondait à un marché public. "Nous avons toujours dit que la rédaction de ce marché public et son attribution, qui répond à des lois (...), (était) en cours d'attribution", a précisé la secrétaire d'État.

Les 1 000 places d'hébergement insuffisantes

Quant aux 1 000 places d'hébergement promises pour les femmes fuyant leur domicile en raison des violences qu'elles y subissent, elle a assuré qu'elles avaient "été ouvertes".

Mais, "en réalité, nous n'avons pas eu 1 000 demandes, nous avons eu 3 000 demandes, c'est-à-dire que notre engagement de 1 000 places est tenu mais qu'il n'est pas suffisant", a expliqué Marène Schiappa, estimant qu'"il nous faut donc maintenant ouvrir les 2 000 places restantes".

Vous êtes à nouveau en ligne