Violences conjugales : la protection est-elle suffisante ?

FRANCE 2

Dans le Var, une femme a été tuée par son mari alors qu'elle était au téléphone avec les gendarmes. 43 décès conjugaux ont été recensés par des associations depuis le début 2019.

Dalila, 50 ans, a été tuée dans sa voiture garée. Elle n'a pas eu le temps de fuir son domicile dans le Var samedi 6 avril au soir. Soupçonné, son conjoint est en garde à vue. Une heure avant le drame, elle s'était réfugiée chez son voisin, car son mari la menaçait. Une fois prévenus, les gendarmes se sont déplacés et lui conseillent de quitter la maison, mais son conjoint serait revenu, muni d'une arme à feu. D'après les voisins, les violences au sein du couple étaient récurrentes. Le mari avait déjà frappé son épouse il y a deux semaines et était connu des services de police.

119 femmes tuées en 2018

D'après un groupe de bénévoles qui recense les meurtres de femmes par leur conjoint ou ex-conjoint, 43 femmes ont été tuées depuis le début 2019. Un chiffre en forte hausse par rapport à 2018, où 119 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon. Chaque année en France, 219 000 femmes sont victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne