VIDÉO. Violences faites aux femmes : "Attention aux promesses non financées", prévient le député LR Damien Abad

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, revient mardi sur les annonces du Premier ministre pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Prise en charge psychologique des agresseurs, introduction de l'emprise dans le code pénal, renforcement du numéro 3919, bracelet électronique : Edouard Philippe a clos lundi le "Grenelle contre les violences conjugales" en présentant un plan à forte tonalité juridique. "Attention aux promesses non financées", réagit mardi 26 novembre sur franceinfo Damien Abad, président du groupe LR à l'Assemblée nationale.

Quid des financements ?

"C'est une grande cause nationale, c'est une bonne chose d'aller dans ce sens-là, mais la question qui est posée c'est celle des financements, prévient Damien Abad. Je note que sur les 1 milliard mis sur la table, 95% de ces sommes-là sont déjà utilisées. Donc, à l'arrivée ce seront 300 à 400 millions d'euros d'argent supplémentaire"

Oui à la philosophie et aux mesures proposées, mais il faut mettre les moyens qui vont avec. Attention aux promesses non financées...

Damien Abad

à franceinfo

"Quand on promet et qu'on ne finance rien on crée de la frustration, de l'attente et à la fin on crée des crispations", indique le député. Les députés Les Républicains, assure-t-il, voteront "bien entendu" les mesures contre les violences conjugales annoncées ce lundi par le gouvernement. "Nous sommes une opposition responsable, crédible, assure Damien Abad. Nous les voterons d'autant plus que nous sommes à l'initiative sur ce sujet."

Vous êtes à nouveau en ligne