Témoignage : une carmélite accuse un prêtre de viol

FRANCE 3

C'est une prise de position inédite dans l'Église catholique. Pour la première fois, le Pape reconnaît que des prêtres et des évêques ont agressé sexuellement des religieuses. Une carmélite témoigne, un an après avoir quitté l'église.

Pendant vingt ans, Claire Maximova a été carmélite, mais sa foi s'est brisée. Elle accuse un prêtre de viol. Elle se dit sous l'emprise de celui qu'elle a choisi comme frère spirituel. Un prêtre charismatique et respecté de tous. Mais leur relation de confiance dérape. L'ancienne carmélite dénonce seize longs mois de sévices. Après des années de silence, Claire Maximova dénonce son agresseur présumé aux responsables du Carmel.

La justice a ouvert une enquête préliminaire

Claire Maximova est alors pointée du doigt, après avoir livré son témoignage. De son côté, le prêtre évoque des relations consenties. Ce dernier ne fait pas l'objet de sanction. Il a été maintenu à son poste de responsabilités. Claire Maximova est l'auteure d'un ouvrage, La tyrannie du silenceL'ancienne carmélite a fini par quitter les ordres, il y a un an. Elle a porté plainte. La justice a ouvert une enquête préliminaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne