Témoignage : battue, elle est expulsée de son logement à cause du bruit

Dans les Hauts-de-Seine, un juge a décidé d'exclure une femme battue de son logement social, à la suite de plaintes de voisins, gênés par le bruit des cris.

Le 12 septembre, elle devra quitter son appartement qu'elle occupe depuis deux ans, car elle est expulsée. La raison évoquée par le juge d'instance ? "Trouble du voisinage". Les bruits des disputes ont été signalés par les voisins, exaspérés d'entendre les cris d'Élodie, mère de famille, victime de violences conjugales. Elle porte plainte à deux reprises au commissariat de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine). Son compagnon est placé en garde à vue, mais dans son immeuble, aucun voisin ne lui vient en aide.

L'avocate a fait appel

Élodie ne comprend pas la décision du juge. "L'expulsion est fondée sur les bruits. Mais à partir du moment où on constate que son compagnon est parti, il n'y a plus de motif d'expulsion", explique Migueline Rosset, l'avocate d'Élodie. La procédure d'expulsion se poursuit. L'avocate a fait appel de la décision de justice. Élodie aimerait, elle, être relogée par son bailleur.

Vous êtes à nouveau en ligne