"Stop aux violences intrafamiliales" : la métropole de Lille lance une campagne contre les violences à la maison

Un des visuels de la campagne contre les violences intrafamiliales.
Un des visuels de la campagne contre les violences intrafamiliales. (DR)

La Métropole européenne de Lille (MEL) veut sensibiliser aux violences faites aux femmes, dont les enfants sont aussi victimes. 

Une grande campagne de prévention contre les violences conjugales et intrafamiliales a été lancée mercredi 24 octobre par la Métropole européenne de Lille (MEL), dans le Nord. Cela se traduit dans une série de vidéos en ligne et par livret papier édité à 18 000 exemplaires, rapporte France Bleu Nord.

Trois dessins animés d'une quarantaine de secondes ont été réalisés : sans parole, les vidéos dénoncent la séquestration, les coups et les cris, en soulignant l'impact de ces violences sur les enfants. Les vidéos, qui seront notamment diffusées dans 60 cinémas de la métropole lilloise, incitent également les témoins à accompagner les victimes dans une démarche de signalement.

Une femme sur dix victime de violences familiales 

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint, et une sur dix est victime de violences au sein de son couple. Les associations saluent cette nouvelle campagne, mais alertent sur le manque de moyens pour écouter et accueillir les victimes. Jean-Yves Jalain, directeur général de l'association Solfa (Solidarité femmes accueil) affirme à France Bleu Nord que seuls 60% des appels reçus à la permanence trouvent une réponse, soit 4 000 appels sans réponse. "Lorsqu'une femme appelle, lorsqu'une femme a besoin d'hébergement, si on ne peut pas la prendre au téléphone, si on n'a pas de solution à lui apporter, c'est autant de marches arrières pour elle, explique-t-il. C'est le manque de moyens qui est en cause. C'est terrible."

Vous êtes à nouveau en ligne