Soweto, l'école de la lutte contre le viol

\"Action breaks silence\". C\'est le nom d\'une association qui organise des ateliers d\'autodéfense dans les écoles en Afrique du sud pour apprendre aux jeunes filles à se defendre contre les violences sexuelles.
"Action breaks silence". C'est le nom d'une association qui organise des ateliers d'autodéfense dans les écoles en Afrique du sud pour apprendre aux jeunes filles à se defendre contre les violences sexuelles. (france 24)

"Action breaks silence". C'est le nom d'une association qui organise des ateliers d'autodéfense dans les écoles en Afrique du sud pour apprendre aux jeunes filles à se défendre contre les violences sexuelles.


Ne pas se laisser faire, savoir réagir et se battre face à une agression sexuelle..
C'est l'objectif des cours d'autodéfense  dispensés par une association dans cette école de Soweto.
Mais c'est aussi un outil pour que les jeunes filles prennent confiance en elles et ne se résignent pas au silence.

Comme en témoigne  Nunkululeko, 11 ans, écolière : 
"En tant que femme, je me décrirais comme… puissante… et bruyante."

La lutte contre le viol passe aussi par l'éducation des garçons.
A travers des jeux.. l'ONG  veut prévenir les comportements abusifs.. mais pas seulement.

 
"Ce qu'on essaie de faire c'est d'enseigner aux garçons l'empathie". explique  Debi Steven, fondatrice de l'association. Et c'est incroyable de voir de quelle façon ils répondent. Mais ce qu'on fait c'est regarder ces garçons différemment. Plutôt qu'un violeur potentiel, on veut voir en eux un témoin qui deviendrait acteur de la scène pour empêcher les violences faites aux femmes. »

En Afrique du Sud, le viol est un fléau.
Entre avril 2017 et  mars 2018, plus de 40.000 viols ont été recensés soit plus de cent chaque jour.

Vous êtes à nouveau en ligne