Quelle sécurité au temps du confinement ?

Partout en France en cette période de confinement prolongé, les policiers redoublent de vigilance pour suivre toutes les formes de violences. Exemple à Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine.

Des policiers sont alertés par une femme violentée par son ex-conjoint. Immédiatement la brigade de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) se rend sur place. Un type d'intervention devenu habituel en cette période de confinement. "C'est souvent en fin de journée, l'alcool fait son effet, les gens sont fatigués, usés du confinement", révèle un des deux policiers en intervention. La jeune femme qui a appelé ne vit pas avec son ex-compagnon, mais il est revenu la voir. Il s'est enfui avant que la police n'arrive. Elle dit aux policiers avoir pris une gifle. Ces derniers lui demandent de venir porter plainte s'il recommence.

Parole contre parole

Direction ensuite le domicile de l'ex-conjoint. Il est chez lui, mais a une version des faits différente. "Je suis allé la voir pour récupérer mes affaires. J'ai juste fait comme ça, elle s'est mise à la fenêtre et a crié 'au secours'. Elle se croit dans des films, elle est folle. Oui je me suis mis en colère", lance-t-il un brin agacé aux agents. Parole contre parole, les policiers ne peuvent rien faire? Une affaire complexe selon eux d'autant que l'homme et la femme ne vivent pas ensemble. Et la femme n'a pas porté plainte. La police va devoir s'assurer dans les jours à venir que cela ne se reproduise plus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne