Procès Rançon : une épreuve pour les victimes et leurs familles

FRANCE 3

Dorothée Bérhaut se trouve en direct des Assises des Pyrénées-Orientales pour nous décrire le déroulé du procès de Jacques Rançon. Ce dernier est accusé d'avoir tué, violé et atrocement mutilé deux femmes en 1997 et 1998.

Le procès de Jacques Rançon est difficile a supporté pour les victimes et leurs familles. "C'est un procès particulièrement éprouvant qui se déroule sur trois semaines à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Il arrive 20 ans après les faits avec le premier crime commis en décembre 1997. Puis il y a la nature de ces crimes : des viols, des meurtres, mais aussi ces atroces mutilations commises sur le corps des victimes, des jeunes femmes d'une vingtaine d'années", rappelle la journaliste Dorothée Bérhaut en direct des assises.

Un accusé quasiment muet

Pour les familles des victimes, ce procès pourrait être en quelque sorte une libération. "Mais la confrontation avec l'accusé Jacques Rançon est à la limite du supportable, pour ne pas dire à la limite de l'insupportable. D'autant plus que l'accusé Jacques Rançon, dans son box vitré, reste quasiment muet lorsque la Cour lui pose des questions et lui demande de s'expliquer sur ces faits. Celui-ci, immanquablement, répond : 'Je ne sais pas', 'Je ne me souviens de rien', 'Je ne peux rien expliquer'", relate la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne