Plainte pour viols contre Luc Besson classée sans suite : "Ce n'est que le début de l'affaire !", prévient l'avocat de la plaignante

Le producteur Luc Besson et l\'actrice Sand Van Roy, qui l\'accuse de viols.
Le producteur Luc Besson et l'actrice Sand Van Roy, qui l'accuse de viols. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Maître Francis Szpiner, avocat de la comédienne qui a porté plainte, annonce son intention de déposer une nouvelle plainte avec constitution de partie civile.

Après neuf mois d'enquête, le parquet de Paris a classé sans suite lundi 25 février la plainte d'une comédienne qui accuse de viols le producteur et réalisateur Luc Besson, une des personnalités mises en cause en France à la suite de la vague #MeToo.

Francis Szpiner, avocat de la plaignante Sand Van Roy, comédienne et mannequin belgo-néerlandaise âgée de 30 ans, a annoncé sur franceinfo son intention de déposer plainte avec constitution de partie civile afin d'obtenir la reprise des investigations par un juge d'instruction : "Ce n'est que le début de l'affaire !", a-t-il prévenu.

"Ma première réaction, c'est l'étonnement !", a confié maître Szpiner, "parce que lorsque l'on vient dire 'il y a des charges' mais qu'on estime que ces charges ne constituent pas le délit, ça s'appelle juger !"

"Nous allons déposer plainte, saisir le doyen des juges d'instruction, un juge d'instruction sera nommé et, d'une manière contradictoire, nous pourrons, les uns et les autres, savoir ce qu'il y a dans le dossier et demander tout ce que le code de procédure pénale permet à celle qui est partie civile."

Par ailleurs, le parquet de Paris a indiqué lundi avoir ouvert une enquête après le signalement d'une autre actrice accusant Luc Besson d'agression sexuelle.

Vous êtes à nouveau en ligne