Violences faites aux femmes : une mobilisation record pour dire stop

FRANCE 3

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé samedi 23 novembre partout en France, afin de demander des mesures fortes contre les violences faites aux femmes.

La mobilisation à travers la France contre les violences faites aux femmes, samedi 23 novembre, a été impressionnante. Des marches deux jours avant les mesures que doit annoncer à ce sujet Édouard Philippe. À Paris, quelque 50 000 personnes ont défilé, avec un rassemblement de départ place de l'Opéra, avec sur la centaine de panneaux brandis les prénoms des victimes de féminicides depuis le début de l'année 2019. Des milliers de personnes en violet, couleur de la lutte contre le féminicides.

"Pas de mesurettes"

Le mouvement visait donc à maintenir la pression sur le gouvernement, dont les associations attendent des prises de décisions fortes. "On ne veut pas des mesurettes par-ci par-là, ou des mesures annoncées et jamais appliquées", prévient Céline Piques, porte-parole d'Osez le féminisme. Les manifestantes demandent une meilleure formation des policiers, mais aussi des magistrats et des médecins. Dans le cortège, de nombreux hommes étaient présents en signe de soutien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne