Violences faites aux femmes : quelles sont les mesures envisagées par le gouvernement ?

franceinfo

Fatima Benomar du collectif #NousToutes était l'invitée du 23 heures de franceinfo samedi 23 novembre, après la mobilisation historique contre les violences faites aux femmes.

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé partout en France, samedi 23 novembre, contre les violences faites aux femmes. Une mobilisation historique. Lundi, lors du Grenelle des violences conjugales, une quarantaine de mesures doivent être annoncées par le gouvernement. Parmi elles : saisir les armes à feu d'un agresseur dès le dépôt de plainte, mieux former les policiers à l'accueil et à l'écoute des plaignantes, pénaliser les violences psychologiques, ou encore assouplir le secret médical.

Un accompagnement sécurisé

Concernant l'assouplissement du secret médical, Fatima Benomar, membre du collectif #NousToutes est "très réticente". "Il faut bien comprendre à quel point c'est contre-productif, voire dangereux", estime celle qui plaide pour un accompagnement sécurisé de ces femmes dans leurs démarches. "C'est ce qu'on fait nous, on les accompagne pour leur trouver un hébergement, pour leur obtenir une ordonnance de protection et pour que tout soit fait afin qu'à chaque étape de leur démarche, elles soient sécurisées et surtout prêtes et au courant", explique en plateau Fatima Benomar.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne