Féminicides : le plan du gouvernement

FRANCE 3

Mardi 3 septembre, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé une série de mesures visant à lutter contre les violences faites aux femmes.

Le ton est solennel. Entre les murs de Matignon, Edouard Philippe a dévoilé le mardi 3 septembre une liste de mesures visant à lutter contre les violences faites aux femmes. “Quand le conjoint ou l’ex-conjoint rend l’air asphyxié, c’est toute la société qui est asphyxiée”, a déclaré notamment le Premier ministre. Parmi ces annonces, la création de 1 000 nouvelles places d’hébergement pour un budget de 5 millions d’euros, la généralisation du dépôt de plainte à l’hôpital, la mise en place d’un bracelet anti-rapprochement - y compris avant condamnation - et des procureurs spécialistes du sujet dans les tribunaux.

Des annonces bien accueillies

Vivement attendues par les associations présentes à Matignon, ces mesures font tout de même l’objet de bémols. “Ces mesures vont dans le bon sens, mais Edouard Philippe a conclu son intervention en affirmant que les moyens ne font pas tout”, constate Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des femmes. Pour rappel, la consultation prendra fin le 25 novembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne