Corse : la garde à vue de l'homme soupçonné d'avoir tué par balles son ex-compagne à L'Île Rousse dimanche, a été prolongée

Un juge avait décidé fin janvier de placer provisoirement les deux enfants du couple chez leur père, en attendant les conclusions d\'une enquête sociale.
Un juge avait décidé fin janvier de placer provisoirement les deux enfants du couple chez leur père, en attendant les conclusions d'une enquête sociale. (GOOGLE MAPS)

Selon plusieurs témoignages récoltés par France Bleu RCFM, la jeune femme était victime de violences conjugales depuis des mois. Le parquet de Bastia a ouvert une enquête de flagrance pour homicide volontaire.

La garde à vue de l'homme soupçonné d'avoir tué par balles son ex-compagne dimanche à L'Île Rousse (Haute-Corse) a été prolongée lundi, rapporte France Bleu RCFM. Le suspect s'est rendu à la gendarmerie dimanche pour se constituer prisonnier. Le parquet de Bastia a ouvert une enquête de flagrance pour homicide volontaire.

Victime de violences conjugales depuis des mois

La victime, âgée d'une trentaine d'années, était mère de deux enfants de 8 et 10 ans. Elle a été tuée par balles à son domicile dimanche. Selon plusieurs témoignages récoltés par France Bleu RCFM, la jeune femme était victime de violences conjugales depuis des mois. Le couple était en cours de séparation. Plusieurs plaintes ont été déposées l'un contre l'autre pour violences, vol ou encore dégradation. Un juge avait décidé fin janvier de placer provisoirement les deux enfants du couple chez leur père, en attendant les conclusions d'une enquête sociale.

Pour Antoinette Salducci, vice-présidente de la communauté de communes de L’Île-Rousse : "C’était tout à fait prévisible". "Je crois que chacun doit en avoir conscience, la personne violente peut déraper à tout moment." Et Antoinette Salducci de poursuivre : "Julie m’avait dit qu’elle s’inquiétait parce qu’on ne la prenait pas au sérieux."

Vous êtes à nouveau en ligne