Arras : une méthode pour faire disparaître la violence conjugale

FRANCE 3

Comment canaliser la violence conjugales ? Comment empêcher la récidive ? À Arras (Pas-de-Calais), un programme a été mis en place pour faire prendre conscience aux hommes leur violence.

"Je lui ai tiré les cheveux par impulsivité...c'est pas beau, ce n'est pas bien". Ainsi résume Guillaume (le nom a été changé), qui se souvient de cette nuit d'il y a quatre mois où il s'en prend violemment à sa compagne. Ici, à Arras dans le Pas-de-Calais, un programme a été mis en place, voilà 10 ans, à destination des hommes violents envers leur conjointe. Objectif : faire prendre conscience de la violence, et l'origine de cette même violence.

Mettre des mots sur les actes

"J'aurais dû prendre sur moi. D'où l'intérêt de la structure pour me recadrer [...] Mais je me dis, pourquoi je lui ai tiré les cheveux [...]. Il faut que j'avance, que je lève la tête, et ne recommence plus", voudrait ainsi conclure Guillaume. Après onze ans de concubinage, et de multiples conflits, la dispute était de trop. Il finit en garde à vue. Le procureur décide d'un suivi sociojudiciaire. Première étape : mettre des mots sur les actes.

Parallèlement à de nombreux entretiens, Guilllaume doit également participer à un groupe de parole : "le bilan est assez positif, notamment en termes de récidive, on doit être à moins de 10%", résume Benoît Durieux, membre de l'association Solfa en charge de ce groupe qui a reçu plus de 750 auteurs de violences conjugales depuis 2008.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne