Violences faites aux enfants : des chiffres qui inquiètent

Des dizaines de milliers de plaintes sont déposées chaque année à la suite de violences faites aux enfants. Des chiffres qui ne représentent cependant pas forcément la réalité, car de nombreuses victimes préfèrent probablement garder le silence.

Chaque année, 50 000 plaintes sont déposées à la suite de violences physiques perpétrées sur des enfants. Dans de nombreux cas cependant, les victimes n'osent pas franchir la porte d'un commissariat et préfèrent garder le silence. Les sévices sont avant tout commis au sein de la cellule familiale. En 2018, 80 enfants sont morts sous les coups de l'un des membres de leur foyer. Deux tiers de ces enfants avaient moins de cinq ans. 

Des conséquences sur le long terme

Concernant les violences sexuelles, il est plus compliqué de disposer de données fiables. Il y a eu 23 000 plaintes en 2018, mais là aussi les cas sont sans doute beaucoup plus nombreux en réalité. Ces actes violents ont connu une nette augmentation pendant le confinement du printemps dernier. Entre mars et mai 2020, la plateforme "Allo enfance en danger" a ainsi enregistré une hausse significative du nombre d'appels (+56%). Ces violences ont des conséquences pour l'avenir des victimes. Selon l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), 23% des SDF (sans domicile fixe) vivant en France viennent de l'Aide sociale à l'enfance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne