VIDEO. Passage à l'heure d'hiver : pensez à reculer votre montre d'une heure

V. GAGET - M. RENIER / FRANCE 2

Dimanche, à 3 heures du matin, il sera 2 heures. Ce changement est instauré depuis 1976, mais suscite toujours des interrogations. France 2 répond à trois questions sur le sujet.

Cette nuit, on va dormir une heure de plus. Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 octobre, les pays de l'Union européenne passent à l'heure d'hiver. Dimanche à 3 heures (heure d'été), il sera 2 heures (heure d'hiver). 

En France, ce changement existe depuis 1976. Pourtant, seules 19% des personnes interrogées dans le cadre d'un sondage OpinionWay sont favorables à cette modification des horaires. 54% y sont opposées, tandis que 27% se disent indifférents. Avancer et reculer la petite aiguille a des effets néfastes sur la santé, estiment les trois quarts des sondés.

Une source d'accidents mais pas toujours de fatigue

France 2 a décidé de vérifier les idées reçues qui circulent sur le passage à l'heure d'hiver. Est-ce réellement une source de fatigue ? Parfois. Les personnes âgées, les enfants et les femmes sont les plus impactés. Est-ce une source d'accidents ? Oui, répond la sécurité routière. En augmentant la période d'obscurité aux heures de pointe, le changement d'heure provoque chaque année un pic de mortalité. Est-ce une source d'économies d'énergie ? Oui, même si avec la mise en place des ampoules basse consommation, ces économies se réduisent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne