VIDEO. L'épidémie de chikungunya se répand dans les Antilles

J.BLANC-LAPIERRE - D.LEVY / GUADELOUPE PREMIERE / FRANCE 2

En Guadeloupe, 5 000 nouveaux cas ont été recensés en une semaine. En Martinique, 40 000 cas ont été dénombrés depuis le début de l'année 2014. 

Il mesure moins d'un centimètre, a une robe rayée, et il est responsable d'une épidémie de chikungunya. Le moustique-tigre, espèce envahissante, Aedes albopictus de son nom latin, est reconnaissable à ses rayures noire et blanche. Il est implanté dans les Antilles, et désormais dans 18 départements du sud de la France.

Du paracétamol pour se guérir

Rarement mortel mais très douloureux, le chikungunya est une maladie virale transmise à l'homme par ces moustiques infectés, provoquant de la fièvre et des arthralgies (douleurs articulaires) sévères ainsi que des maux de tête, des nausées ou des accès de fatigue. Des symptômes proches de la grippe.

Dans les pharmacies de Guadeloupe et de Martinique, c'est le défilé depuis un mois. Le paracétamol est le seul remède contre cette maladie, qui disparaît au bout d'une à trois semaines. En Guadeloupe, 5 000 nouveaux cas ont été recensés en une semaine. En Martinique, 40 000 cas au total ont été dénombrés depuis le début de l'année 2014.

Vous êtes à nouveau en ligne