VIDEO. Ferme des 1 000 vaches : des peines de 2 à 4 mois avec sursis requises

France 3

Les militants de la confédération paysanne comparaissaient ce mardi 28 octobre. Le procureur a requis des peines de 2 à 4 mois de prison avec sursis.

De nombreux militants et agriculteurs sont venus soutenir mardi 28 octobre les agriculteurs qui comparaissaient devant le palais de justice d’Amiens (Somme). La justice leur reproche de s’être attaqués à la ferme des 1 000 vaches. La confédération paysanne revendique cette opération. "On est des lanceurs d’alerte. On a alerté l’opinion publique, on a alerté les politiques par ce qu’ils ne faisaient rien et on doit nous reconnaître ce rôle de lanceur d’alerte", a estimé Laurent Pinatel, prévenu et porte-parole de la confédération paysanne. Une cinquantaine d’agriculteurs avaient fait irruption le 25 mai dernier dans cette ferme prévue pour accueillir jusqu’à 1 000 vaches laitières, à Drucat (Somme).

"Le combat continue"

Les militants assurent n’avoir rien détruit, juste démonter les installations. "C’est désolant parce qu’on ne s’inscrit plus dans un combat syndical, plus dans un combat politique. On est dans un combat qui est proche du combat des voyous", a estimé Me Franck Berton, avocat des plaignants, au micro de France 3.

Depuis septembre, la ferme des 1 000 vaches est entrée en activité, mais la confédération paysanne maintient la pression. "Aujourd’hui le combat continue, il faut que ce modèle ne se reproduise pas", a déclaré José Bové.

Des peines de 2 à 4 mois avec sursis ont été requises. Le jugement a été mis en délibéré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne