VIDEO. Envoyé spécial. Les fausses promesses du light

Un Français sur quatre consomme régulièrement des produits allégés. Ils contiendraient moins de sucre, moins de gras, moins de sel et, à en croire les fabricants, seraient bons pour la ligne et la santé. Mais la réalité est parfois moins appétissante...

Yaourts, desserts, beurre, crème fraîche, boissons, mais aussi chips, pizzas ou soupes… La mode de l’allégé est partout. Même les produits connus pour être riches en matières grasses sont touchés. Désormais, le consommateur peut s’offrir un paquet de chips light ou un pot de glace allégée sans une once de culpabilité. Ces produits sont-ils vraiment moins caloriques et moins gras que leurs équivalents classiques ?

Des produits allégés qui poussent à manger ?

Avec un Français sur quatre qui consomme régulièrement des produits allégés, les géants de l’industrie agroalimentaire ont sauté sur le filon. Ces produits remplis de promesses sont souvent plus chers que les autres, et finissent par représenter un budget conséquent pour les familles. Pourtant, l’aspartame coûterait beaucoup moins cher aux industriels que le sucre classique.

Et si ces produits n’empêchaient pas de grossir ? Pire encore, inciteraient-ils à manger plus ? Plusieurs études ont déjà révélé que les édulcorants poussent l’organisme à consommer plus de nourriture. Pourquoi l’aspartame – de plus en plus critiqué pour ses effets néfastes sur la santé – n’est-il pas interdit ?

Une enquête de Laurent Dy.

Vous êtes à nouveau en ligne