VIDEO. "13h15". Une analyse rugbystique implacable de la campagne présidentielle

Cette campagne électorale, inédite dans l'histoire de la Ve République, ressemble parfois à s’y méprendre à un match de rugby. Les joueurs de l’équipe de Mauléon, dans les Pyrénées-Atlantiques, livrent leur analyse de la campagne électorale avec les mots de l'Ovalie. Extrait de "13h15 le dimanche" du 2  avril.

A quelques semaine du grand match de l’élection présidentielle 2017, les Français semblent implacables avec les politiques et cette campagne électorale plutôt inédite. Notamment les membres de l’équipe de rugby de Mauléon, dans les Pyrénées-Atlantiques…

Peut-on comparer la campagne avec ce qui se passe sur un terrain ? A chaque joueur son analyse : "Le combat" ; "Ça peut ressembler à un match de rugby sans arbitre" ; "Une grosse mêlée… J’ai l’impression que ça part dans tous les sens" ; "Ils se donnent physiquement avec tous leurs meetings"  ; "Il y a beaucoup de croche-pattes et beaucoup de tricheries."

"Ça serait bien de les avoir en face…"

Les joueurs de Mauléon voudraient-ils voir des candidats rejoindre leur équipe ? "Pas spécialement" ; "Fillon à la mêlée… C’est une petite fouine. Comme un demi de mêlée, il fait bosser les gros et c’est lui qui croque derrière." Un candidat à avoir en face ? "Oui, Jean Lassalle…" ; "Oui, tous…" ; "Ça serait bien de les avoir en face pour qu’ils redescendent un petit peu sur terre."

Dans un sondage réalisé à main levée ce soir d’entraînement, il apparaît que sept joueurs sur dix savent pour qui ils vont voter, et quatre sur dix ne sont pas sûrs de se rendre aux urnes : "Ça va être un vote de protestation plus que pour défendre un candidat et ses idées" ; "Ils disent de bonnes choses, mais c’est pour être élu" ; "Ça serait bien qu’ils mettent en application tout ce qu’ils disent" ; "Certains candidats renient leurs engagements…"

Vous êtes à nouveau en ligne