Vers une réforme de l'attribution des APL

FRANCE 2

Certains députés préconisent d'allouer ces allocations aux étudiants qui en ont le plus besoin. Un changement qui permettrait à l'État de faire de fortes économies.

La France compte 6,5 millions de ménages allocataires aux APL, mais ce chiffre pourrait diminuer dans les mois à venir. Le but serait de réduire les coûts pour l'État. Un rapport présenté le 26 mai à la commission préconise d'allouer ces allocations seulement aux étudiants qui en ont le plus besoin. Trois critères seraient pris en compte : le revenu des parents, l'éloignement géographique et les cas de rupture familiale.

400 millions d'euros d'économie

Ces éléments sont déjà utilisés pour l'attribution des bourses. Mais les étudiants hors boursiers pourraient quand même continuer à en bénéficier. L'autre recommandation est d'intégrer le patrimoine dans l'évaluation des ressources des ménages afin de redistribuer les APL aux foyers les plus modestes. Le rapport prône donc plus d'équité tout en permettant à l'État de faire des économies : près de 400 millions d'euros par an.

Vous êtes à nouveau en ligne