Vers une journée unique du souvenir le 11 Novembre ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Dans son discours du 11 Novembre Nicolas Sarkozy laisse entendre que tous les soldats morts pour la France seront désormais associés à l'hommage solennel de la nation ce jour-là. Mais les associations d'anciens combattants sont vent debout contre cette idée.

"Désormais, chaque 11 novembre, tous ceux qui ont donné leur vie pour la France, que ce soit pour la défense de la Patrie ou lors des opérations extérieures auxquelles notre pays participe, seront également associés à cet hommage solennel de la Nation" . Dans son discours Nicolas Sarkozy avance à grands pas vers un "Memorial Day" à l'américaine. Au grand dam des anciens combattants.

"Nous sommes absolument contre" (président de la Fnaca)

Guy Darmian, président de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, n'a pas attendu que ces paroles soient prononcées pour dire son opposition au projet. "Il y a différents conflits qu'il faut respecter, des dates historiques qu'il faut respecter. Le monde combattant dans sa totalité (...) n'est pas favorable à ce qu'il n'y ait qu'une journée du souvenir en France et que tous les conflits ne soient pas commémorés" , explique-t-il.

Pour ces anciens soldats, chaque guerre se doit d'avoir son jour du souvenir. Les combattants de la seconde guerre mondiale par exemple ne peuvent imaginer aujourd'hui que "leurs sacrifices pour une France libre, que leur date du 8 mai 1945 soit effacée de l'histoire de France" , a ajouté M. Darmanin. Cela viendra "un jour peut-être, mais c'est trop tôt" , ajoute cet ancien sergent du contingent pendant la guerre d'Algérie.


Oeuvres liées

{% document %}

Vous êtes à nouveau en ligne