Une semaine de collecte de dons pour la Croix-Rouge

(La Croix-Rouge intervient au quotidien sur tout le territoire français. © MaxPPP)

L’association la Croix-Rouge entame sa quête nationale, pour assurer son intervention de proximité auprès des Français les plus fragiles. Cette quête va durer huit jours.

Les journées nationales de la Croix-Rouge commencent ce samedi partout en France. Huit jours de collecte pour soutenir l’association et lui permettre de maintenir son action de proximité.

Des milliers de personnes dans le besoin bénéficient chaque année de l’aide de la Croix-Rouge. Jean-Jacques Eledjam, président de l’association, rappelle l’importance des dons, même les plus petits : "Un euro, c’est un repas. Trois euros, c’est un kit d’hygiène. Trente euros, une consultation médicale avec médicaments pour ceux qui n’ont pas de couverture sociale."

"Un euro, c’est un repas. Trois euros, c’est un kit d’hygiène" détaille le président de la Croix-Rouge Jean-Jacques Eledjam
--'--
--'--

Si la Croix-Rouge intervient à l’international, lors de catastrophes comme le séisme qui a frappé récemment le Népal, l’argent récolté lors des journées nationales est consacré aux œuvres de proximité. Sur tout le territoire français, la Croix-Rouge agit pour les plus démunis et accompagne les personnes isolées : Samu social, aide alimentaire et vestimentaire, lutte contre l’illettrisme, accompagnement des malades d’Alzheimer.

"La Croix-Rouge fait partie du patrimoine du pays, les Français y sont attachés et sont très généreux" , souligne Jean-Jacques Eledjam, sans vouloir avancer de chiffre attendu pour cette collecte, de peur de se porter malheur. Une grande partie des 58.000 bénévoles va donc arpenter les rues pour récolter les dons des Français, qui peuvent aussi passer par le site internet de l’association

Vous êtes à nouveau en ligne