Une prime de présentéisme pour lutter contre l'absentéisme dans les mairies

France 2

Face à l'absentéisme, certaines municipalités ont décidé d'agir. C'est le cas des mairies de Florensac (Hérault) et de Cran-Gevrier (Haute-Savoie).

Dans les mairies françaises, le taux d'absentéisme des agents municipaux est de 11,7%. Pour lutter contre l'absentéisme, certaines municipalités donnent des primes de présence. Et les résultats sont spectaculaires. À Florensac (Hérault), le taux d'absence est de 3,8%, à Cran-Gévrier (Haute-Savoie), 8,2 %, bien en dessous de la moyenne nationale.
Le maire de Florensac, 5 000 habitants, fait fièrement la revue des effectifs. Aucun absent ce jour-là. Sa méthode : sur la fiche de paie des 48 employés de la commune, une prime de présentéisme de 50 euros par mois versé depuis trois ans en plus du salaire. Un bonus supprimé à la moindre absence dans le mois, même en cas de maladie.

Diminuer la pénibilité du travail

À quelques kilomètres de là, au coeur des Alpes, Cran-Gévrier, 17 000 habitants, est au petit soin pour ses habitants. À la crèche municipale, pour limiter les arrêts maladie, tous les salariés ont suivi une formation : ne plus se baisser pour mettre les enfants à terre, ou fléchir un genou pour atteindre un robinet. Diminuer la pénibilité et remotiver les salariés. Pour cela, ils sont associés aux décisions importantes. Ce vaste programme de consultation des salariés coûte à la mairie 39 000 euros. En faisant baisser l'absentéisme d'un tiers, la mairie économise près de 150 000 euros par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne