Un trésor de 600 pièces d'or découvert dans une maison en Bretagne

Des pièces d\'or en vente dans une boutique à Toulouse (Haute-Garonne), le 4 novembre 2016.
Des pièces d'or en vente dans une boutique à Toulouse (Haute-Garonne), le 4 novembre 2016. (MAXPPP)

Des ouvriers ont découvert ces pièces lors de la démolition d'une maison dans le Finistère. Ces pièces belges datent du XIXe siècle.

Un trésor de 600 pièces d'or belges a été découvert début juin à Pont-Aven (Finistère) par des ouvriers qui procédaient à la démolition d'une maison, révèle Ouest-France, samedi 9 juin. Mercredi, alors qu'ils participaient à la démolition d'une maison inhabitée, les ouvriers ont découvert un récipient en plomb ressemblant à un obus.

"Ils l'ont secoué et ont entendu un bruit de pièces", raconte Laurent Le Bihan, co-gérant de l'entreprise Bat'isol à Quimperlé. À l'intérieur, les ouvriers découvrent 600 pièces d'or belges datées de 1870 à l'effigie du roi Léopold II. "Il s’agissait de petites pièces, à peu près de la taille d’une pièce de 20 centimes d’euros, mais moins épaisse, raconte Laurent Le Bihan à Ouest-France. J’en ai eu une dans la main et elle était nickel, elle brillait comme une médaille de baptême. Le propriétaire n’était pas étonné, son grand-père était collectionneur."

Alertée, la gendarmerie a placé le trésor sous scellés. Selon le Code civil, le trésor appartient pour moitié aux personnes qui l'ont découvert et pour l'autre moitié à celle qui possède le terrain où la découverte a été faite. La découverte doit être déclarée auprès du maire puis l'Etat peut demander d'analyser et de faire l'inventaire des pièces, précise Ouest-France. Le montant du magot pourrait dépasser la centaine de milliers d'euros. 

Vous êtes à nouveau en ligne