Comment le gouvernement tente de recaser Thierry Lepaon, l'ancien patron de la CGT

L\'ancien secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, le 9 octobre 2014.
L'ancien secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, le 9 octobre 2014. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Poussé à la démission en janvier 2015, Thierry Lepaon va prendre la tête d'une nouvelle structure créée spécialement pour lui, l'Agence de la langue pour la cohésion sociale, rapporte Europe 1.

C'est une nomination qui risque de faire parler. Le gouvernement a trouvé un travail à Thierry Lepaon, l'ancien secrétaire général de la CGT poussé à la démission en janvier 2015, après la coûteuse rénovation de son appartement de fonction, rapporte jeudi 14 avril Europe 1.

Selon la radio, le gouvernement, qui souhaite envoyer un signal à la centrale engagée contre la loi Travail, cherche depuis plusieurs semaines à recaser le syndicaliste, toujours salarié par la CGT. Dans un premier temps, Matignon pensait le nommer à la tête de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI), un sujet auquel il s'intéresse depuis plusieurs années.

Une nouvelle agence créée de toutes pièces

Seulement voilà, cette présidence est bénévole, alors que Thierry Lepaon cherche un poste rémunéré. Le gouvernement décide alors de créer une nouvelle agence, sur le même thème, avec un président salarié. Ce sera l'Agence de la langue française pour la cohésion sociale.

Toujours selon Europe 1, des "personnes qualifiées", dont Thierry Lepaon, planchent sur les missions de cette nouvelle agence. Va-t-elle absorber l'ANLCI ? Le gouvernement va-t-il faire cohabiter les deux ? Comment va-t-il justifier cette création, alors que l'ANLCI est félicitée par les acteurs de terrain et la Cour des comptes ? La nomination de Thierry Lepaon, qui devait être officialisée mercredi 13 avril, a été repoussée.

Vendredi 15 avril, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a estimé sur BFMTV qu'il n'était pas "anormal que nos responsables syndicaux trouvent un débouché" après la fin de leurs fonctions syndicales.