Téléthon : plus de 80 millions d'euros récoltés pour l'édition 2015

Le compteur des promesses de dons affiche 80,251 millions d\'euros à la fin du marathon caritatif, dimanche 6 décembre. 
Le compteur des promesses de dons affiche 80,251 millions d'euros à la fin du marathon caritatif, dimanche 6 décembre.  (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

Les dons peuvent encore être envoyés pendant la semaine qui suit le marathon caritatif.

C'est un peu moins bien que l'an dernier. Les promesses de dons pour l'édition 2015 du Téléthon ont atteint 80,25 millions d'euros à la clôture du grand marathon caritatif, à 2h du matin, dimanche 6 décembre. 

En 2014, le Téléthon s'était achevé avec plus de 82 millions d'euros de promesses au compteur, mais au final c'étaient 92,9 millions qui avaient été recueillis par l'Association française contre les myopathies (AFM), contre 89,3 en 2013, 88 en 2012, mais 94 millions en 2011. Les dons peuvent continuer à être envoyés pendant la semaine qui suit la manifestation télévisée.

"Un Téléthon particulier"

"Un Téléthon après le 13 novembre est un Téléthon particulier", a reconnu Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM-Téléthon. "Mais je pense que ce besoin de solidarité et ce besoin de se rassembler, les valeurs qu'on porte à travers le Téléthon, la résistance, ont une résonance particulière", a-t-elle estimé. Par mesure de sécurité, le grand plateau télévisé du Téléthon a été installé à l'hippodrome de Longchamp, au lieu du Champ de Mars comme prévu. Certaines manifestations ont été annulées. 

Avec ces dons, l'AFM investit en faveur de la lutte contre les maladies rares qui sont entre 6.000 et 8.000 et touchent en France quelque 3 millions de personnes. En 2014, elle a consacré 55,5 millions d'euros dans la recherche, en plein essor. En plus de 230 programmes de recherche, l'association soutient cette année 37 essais thérapeutiques en cours ou en développement (thérapie génique ou cellulaire, etc.) sur une trentaine de maladies du sang, du cerveau, des muscles, du foie, de la vue et du coeur. 

Vous êtes à nouveau en ligne