Seine-Saint-Denis : le département oublié

FRANCE 2

Un rapport parlementaire pointe la faillite de l'État en Seine-Saint-Denis. Les habitants multiplient les initiatives. Leur dynamisme est réel, mais les moyens manquent toujours.

Des postes de police condamnés, des centres des impôts fermés et des caisses d'assurance maladie laissées à l'abandon... En Seine Saint-Denis, des dizaines de services publics baissent le rideau les uns après les autres. À Épinay-sur-Seine, un collectif manifeste pour réclamer plus de moyens dans l'éducation. En tête de cortège, les élèves dénoncent des conditions d'enseignement indécentes. Les bâtiments sont délabrés dans beaucoup d'établissements scolaires de Seine-Saint-Denis.

Beaucoup d'élèves, trop peu de professeurs

À la prochaine rentrée, il devrait y avoir 2 000 collégiens de plus dans le département. Mais aujourd'hui, seulement deux créations de postes sont prévues selon les syndicats. D'après les enseignants, les mauvaises conditions expliquent les chiffres bas du département. Seulement 36% des élèves de Seine-Saint-Denis maîtrisent les compétences de base en sixième, contre 66% sur le reste du territoire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne