VIDEO. La trottinette à moteur, un succès anticipé dès 1959

FRANCEINFO

A l'époque, la difficile cohabitation des trottinettes avec les piétons et les voitures n'avait pas été prévue.

A Paris, à Toulouse, à Madrid ou encore à Barcelone et dans bien d'autres villes, la trottinette à moteur connaît un succès fou. Elle a envahi les trottoirs et il est devenu impossible de ne pas en croiser.

Un engouement qui a été pressenti dès 1959. "Les Etats-Unis sont toujours à la pointe du progrès. Cet étudiant américain, qui prépare une thèse sur les transports miniatures, a réinventé la patinette pour illustrer sa thèse. Un repose-pieds, quatre roulettes, un petit moteur… Voilà peut-être comment sera équipé le piéton de l'an 2000", expliquait-on dans un journal télévisé.

Cohabitation difficile avec les piétons et les voitures

Mais la cohabitation difficile avec les piétons et les voitures n'avait pas été prévue. "C'est un peu encombrant, c'est simple et c'est économique : 2 litres aux 1 000 km. Et voilà le problème de la circulation résolu. C'est également un bon moyen pour ne pas user ses chaussures", avançait-on. Une prévision qui n'anticipait pas les réactions constatées aujourd'hui. "Nous, on est un danger pour les piétons donc il faut qu'on soit très vigilants et puis, pour nous, le danger, c'est qu'en fait les voitures n'ont pas trop conscience qu'on est fragiles", explique un utilisateur de trottinette électrique parisien. 

Résultat : le gouvernement souhaite encadrer de manière plus claire leur utilisation. La ministre des Transports, Elisabeth Borne, veut empêcher les trottinettes électriques de circuler sur les trottoirs et souhaite créer une nouvelle catégorie de véhicules pour les trottinettes électriques.

Vous êtes à nouveau en ligne