Var : un automobiliste s'attaque aux dos d'âne illégaux

FRANCE 2

Mardi 21 janvier, un automobiliste part en guerre contre les dos d'âne sur les routes de France. Dans le Var, il a abîmé sa voiture sur un ralentisseur et vient d'envoyer la facture de réparation au conseil départemental. Beaucoup de dos d'âne ne respecteraient pas les normes en vigueur dans l'Hexagone.

En arrivant sur un dos d'âne de la commune de La Garde, dans le Var, les conducteurs appréhendent. Installé sur une route fréquentée, ce ralentisseur occasionne régulièrement des dégâts sur les véhicules qui le franchissent. Kévin Marchal peut en témoigner. En septembre 2019, sa voiture a été endommagée sur ce dos d'âne. Il assure pourtant qu'il respectait la limitation de vitesse à 30 km/h. Il y en a pour plus de 2 000 euros de réparations.

La majorité des ralentisseurs ne seraient pas aux normes

Le jeune homme l'assure, "il n'y avait pas d'éclairage, le dos d'âne était complètement invisible" et "le marquage au sol était complètement effacé". "Ça pousse comme des champignons et c'est fait n'importe comment, ce n'est pas normal", explique-t-il. Kévin Marchal s'est aperçu que le ralentisseur était illégal : 26 cm de haut, quand la loi fixe une limite à 10 cm. Il a donc demandé au conseil départemental de payer la facture. Sans réponse pour le moment. D'après une association d'automobilistes, la majorité des ralentisseurs installés ne sont pas aux normes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne