Eure : un jeune conducteur perd son permis moins d'une heure après l'avoir obtenu

Illustration d\'un permis de conduire et d\'un certificat d\'immatriculation. 
Illustration d'un permis de conduire et d'un certificat d'immatriculation.  (MAXPPP)

Testé positif à un dépistage de produits stupéfiants, un jeune homme s'est vu retirer son permis de conduire par les gendarmes la semaine dernière, juste après l'avoir récupéré. 

Il s'agit peut-être du record du permis... le moins longtemps gardé. Sous l'emprise de stupéfiants, un jeune conducteur a perdu son permis de conduire moins d'une heure après l'avoir obtenu, rapporte la gendarmie nationale sur Facebook"Des heures de conduite, une certaine somme d'argent dépensée, un examen stressant réussi... Tout ça, pour tout gâcher en... une trainée de poudre !" raconte-t-elle, non sans ironie, sur le réseau social.

Selon la gendarmerie nationale, ce jeune homme a été contrôlé la semaine dernière à Pont-Audemer (Eure). Il ne semblait "pas dans son état normal", note-t-elle sur Facebook. Soumis à un test d'alcoolémie qui s'est avéré négatif, le conducteur a dû effectuer un dépistage de produits stupéfiants. 

"Ironie du sort", le jeune homme se rendait alors à son auto-école pour obtenir son certificat de réussite à l'examen du permis de conduire. Il a pu aller le chercher à pied, avant que le test concernant les stupéfiants s'avère positif. Le conducteur s'est vu retirer son permis sans attendre par les gendarmes, en un temps record. 

Vous êtes à nouveau en ligne