Trottinettes électriques : un chirurgien tire la sonnette d'alarme

Voir la vidéo
FRANCE 2

Elles sont partout et déboulent de nulle part. Les trottinettes électriques envahissent les villes. Le professeur de médecine Alain Sautet, chirurgien orthopédiste et spécialisé en traumatologie, a décidé de dire "ça suffit".

Les trottinettes électriques sont désormais partout dans les grandes villes et séduisent un nombre important d'utilisateurs. Mais, parmi eux, certains se blessent et parfois gravement, au point qu'un professeur d'orthopédie a décidé de tirer la sonnette d'alarme. Une trottinette électrique lancée à pleine vitesse sur une départementale, une autre une nuit sur une route de campane non éclairée, au milieu des voitures ou des scooters, parfois à plusieurs.... Quand elles rencontrent des obstacles, ça peut faire mal. "Quand le sol est mouillé, sur les pavés c'est un peu glissant", explique un Parisien habitué à l'utiliser.

285 blessés en 2017

Sur leurs petits engins, les conducteurs sont vulnérables : 285 blessés et cinq tués en 2017, 23% de plus qu'en 2016. Le professeur Alain Sautet, chef du service d'orthopédie de l'hôpital Saint-Antoine (Paris), alerte sur l'augmentation des blessures. Dans son service, 17 patients ont été admis lors des deux derniers mois à la suite d'accident de trottinettes électriques, soit deux par semaine. La plupart ont dû subir des interventions lourdes pour des fractures graves. "Ce sont des lésions qu'on n'avait pas l'habitude de voir", explique-t-il. Selon une étude américaine, 40% des accidents touchent la tête. Conseil des médecins : en trottinette électrique il vaut mieux limiter sa vitesse et impérativement porter un casque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne