Transport : les ventes de deux-roues motorisés augmentent

Les Français sont nombreux à avoir choisi le scooter ou la moto depuis la fin du confinement. Le marché du deux-roues motorisé tire son épingle du jeu, et est en passe de rattraper le retard pris durant le dernier printemps.




Peu de grandes villes échappent au phénomène : les scooters et les motos sont de plus en plus nombreux à rouler. "C'est très pratique pour les bouchons", explique un jeune homme qui a franchi le pas il y a quelques mois." Il y a aussi la liberté de déplacement et de rapidité qu'on a sur Paris a n'importe quelle heure de la journée", ajoute un autre néophyte. Par rapport à 2019, le marché accuse une baisse de 6% mais depuis la fin du confinement, les ventes de deux-roues motorisés sont reparties à la hausse.

La tendance devrait durer


Les chiffres sont éloquents : +37% en juin, +26% en juillet, +16% en août. "A la fin du confinement, avec les personnes ne souhaitant plus prendre les transports et la voiture, les ventes ont explosé", témoigne le propriétaire d'une concession parisienne dont les ventes ont bondi de 30%. La crise sanitaire explique en partie cet engouement pour les deux-roues. Mais la tendance devrait durer. "À long terme, le deux-roues motorisé permet de se déplacer de façon fluide dans la ville. C'est quelque chose qui va perdurer bien au-delà des difficultés actuelles", prévoit Grégoire Billette, du Conseil national des professions de l'automobile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne