Suède : objectif zéro mort sur la route

France 3

En Suède, la tolérance zéro s'applique sur les automobilistes. 

Heure de pointe à Stockholm (Suède), la course du matin pour Jessica Lindoff, qui doit traverser tout le centre de la capitale. En plein embouteillage, l'ambiance est pourtant sereine : pas de klaxons, pas d'agressivité au volant. "En Seine, on reste dans notre file, on fait la queue partout, on est habitués à montrer ce genre de respect", explique la jeune femme. Et puis les amendes sont très élevées, alors je suis stricte !" Pour l'alcool par exemple, il lui faudra payer plus de 2 000 euros si elle dépasse 0, 2 grammes par litre de sang. 

Trois fois moins de morts qu'à Paris

L'intransigeance d'une part, et un énorme effort sur les infrastructures de l'autre, avec par exemple des routes à circulation alternée, pour doubler en toute sécurité. Mais aussi de nombreux ronds-points, des changements de vitesse réguliers, et des radars placés uniquement sur les routes les plus à risque et qui se déclenchent de manière aléatoire. C'est ce que les Suédois appellent la vision zéro, objectif zéro mort,  zéro blessé grave sur les routes. À Stockholm, tout est fait pour sécuriser les déplacements des piétons et vélos. Exemple : une piste cyclable en plein centre-ville, qui ne croise jamais les voitures. Dans la capitale suédoise, en 2016, on comptait quatre morts sur la route. En proportion, c'est trois fois moins qu'à Paris.    

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne