Sécurité routière : la gestion des radars mobiles bientôt privatisée

FRANCE 3

L'État va confier dès l'an prochain la gestion des radars mobiles à des sociétés privées.

Depuis mars 2013, des véhicules banalisés, mais conduits par la police flashaient sans que l'on ne s'en rende compte. Afin de réaffecter les forces de l'ordre à d'autres missions, le gouvernement va déléguer cette activité dès janvier prochain à des personnels privés.

Des opérations escargots prévues

Selon un sondage, 83% des Français sont contre et 76% estiment que c'est l'occasion d'augmenter les contraventions. Les associations d'automobilistes contestent ce projet. Elles y voient uniquement un moyen de faire de l'argent. Le nombre de radars embarqués est de 319 et passera à 440 en 2018. L'idée est d'allonger le temps d'utilisation estimer seulement à 1h13 par jour. La privatisation est saluée par la Ligue contre la violence routière. Plus de radars embarqués, c'est plus de vies sauvées. La mesure va faire polémique. 40 millions d'automobilistes a d'ores et déjà annoncé des opérations escargot pour s'opposer à la privatisation de ces radars mobiles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne